Chargement…

NOS ACTUALITÉS

Toute l’équipe de FINACTU est heureuse de commencer cette année 2016 avec trois nouvelles missions remportées dans le domaine de l’assurance agricole et des catastrophes naturelles, qui confortent sa forte expertise sur cette problématique à la fois très technique et de plus en plus d’actualité.

Mandat du Gouvernement marocain pour monter et tarifer la première assurance agricole indicielle du Royaume. Au Maroc, le Groupe FINACTU vient de remporter l’appel d’offres international lancé par le Royaume pour assister le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime dans la transformation de l’actuelle assurance agricole « Multi-Risques Climatique » en une assurance paramétrique. Cette mission s’inscrit dans le prolongement d’un précédent mandat du Groupe FINACTU, conduit en 2010-2013, au cours duquel les équipes de FINACTU ont assisté le Maroc dans la transformation de la Garantie Sécheresse en une véritable police d’assurance, gérée par le leader marocain de l’assurance agricole, la MAMDA. A l’époque, le produit créé avait été une assurance traditionnelle, dans laquelle l’indemnité versée aux agriculteurs procédait d’une coûteuse évaluation des sinistres parcelle par parcelle. Mais le Royaume souhaite aujourd’hui moderniser cette police en en faisant une assurance indicielle, dans laquelle l’indemnité est déclenchée et calculée de façon plus simple et plus automatique en fonction de paramètres objectifs, souvent fournis par des satellites. Grâce aux progrès réalisés par l’Institut National de la Recherche Agricole du Maroc dans la modélisation des rendements agricoles, FINACTU devra proposer une version indicielle de l’assurance MRC de 2011, sur la base d’une modélisation actuarielle sophistiquée. Ce projet fera du Maroc le premier pays d’Afrique du nord à lancer une assurance agricole paramétrique.

Mandat de la CTAMA, leader de l’assurance agricole en Tunisie pour monter la première assurance indicielle du pays. En Tunisie, FINACTU vient d’être sélectionné par la CTAMA (Compagnie Tunisienne d’Assurance Mutuelle Agricole), leader national de l’assurance du monde agricole, pour lancer un projet pilote d’assurance indicielle. A ce jour, la Tunisie dispose d’une offre limitée pour couvrir les risques agricoles, notamment ceux liés aux risques climatiques, car l’appareil statistique est peu développé et la distribution au monde agricole difficile. Mais l’émergence croissante de l’assurance paramétrique, et notamment de l’assurance satellitaire, permet de s’affranchir dans une large mesure des contraintes liées à la rareté ou au manque de fiabilité des données statistiques. La CTAMA, soucieuse de conforter sa présence au service des agriculteurs tunisiens, a mandaté FINACTU pour étudier la faisabilité de la première assurance paramétrique climatique.

Mandat de l’OAA pour monter et tarifer le premier Pool africain de réassurance des catastrophes naturelles. Enfin, au niveau continental, l’Organisation Africaine des Assurances (OAA) vient de mandater FINACTU pour poursuivre l’étude sur la faisabilité d’un Pool africain de réassurance des catastrophes naturelles. Ce projet, géré pour le compte de l’OAA par le leader de la réassurance africaine, AFRICA Ré, vise à faire face à la montée continue des catastrophes naturelles qui frappent l’Afrique. L’objectif est de mutualiser les risques catastrophiques en profitant de leur diversité sur le continent, afin de créer un portefeuille suffisamment diversifié pour intéresser la réassurance internationale, toujours en recherche de risques différents pour équilibrer actuariellement les portefeuilles.