Chargement…

NOS ACTUALITÉS

Après plusieurs décennies d’histoire mouvementée, AMI a connu, depuis quelques mois, des changements spectaculaires, avec sa démutualisation (transformation de la mutuelle en société anonyme), son entrée en bourse, l’arrivée de nouveaux actionnaires institutionnels de premier plan, l’aménagement dans un nouveau siège prestigieux, et l'arrivée d’Elyes JOUINI au poste de Président du Conseil, en décembre 2014.

Pour accélérer ce renouveau, AMI a mandaté FINACTU en 2015 pour réaliser une analyse complète de l’entreprise, en 4 volets.

Le premier volet, portant sur les provisions techniques, a mis en évidence, parallèlement à un clair retour à la rentabilité, la nécessité de procéder à une recapitalisation. En toute transparence, les nouveaux actionnaires et le Conseil d’Administration ont intégré cette nécessité à l’occasion de la clôture des comptes 2014. AMI vient de procéder à une augmentation de capital portant sur un montant de 33 millions de TnD ; cette augmentation place la compagnie dans une excellente situation de solvabilité, en la dotant de 46 271 960 DT millions de TnD de fonds propres.

Le second volet, portant sur les réseaux de distribution, a mis en évidence l’importance de son réseau d’Agents Généraux d’Assurance (AGA), tant du point de vue qualitatif que quantitatif. La compagnie dispose là d’un outil clé de son redressement, dans un secteur des assurances où les AGA constituent la clé d’un développement commercial rentable.

Les troisième et quatrième volets, portant sur les frais généraux et les encaissements, ont mis en évidence les leviers sur lesquels AMI pourra s’appuyer dans les mois passés pour conforter son développement.

Alors qu’elle s’apprête à clôturer son exercice 2015, AMI se trouve ainsi merveilleusement armée pour occuper toute sa place dans un marché tunisien des assurances en pleine mutation, ragaillardi par le contrat programme récemment conclu, et auquel FINACTU a travaillé pour le compte du Comité Général des Assurances. Certes, la concurrence s’est fortement renforcée sur le secteur des assurances tunisiens, avec l’arrivée de nouveaux acteurs, dont certains apportent de l’étranger de nouvelles méthodes, de nouveaux produits, et de nouvelles ambitions ; mais le secteur dans son ensemble est puissamment aidé par la baisse significative du nombre d’accidents sur les routes, et par les ambitions de renouveau de l’autorité de supervision (CGA).